Just another WordPress.com site

 Oh, England, I’ve missed you ! C’est sans doute la première chose que j’ai pensé en arrivant à la sublime gare de St Pancras. Même si le voyage a été chaotique (Monsieur Eurostar nous avait dit que le train se prenait à Lyon Part Dieu et non à Lyon St Exupéry… Il s’en est ensuivi que notre voyage a duré plus de 10h, à cause des correspondances manquées – heureusement, un employé d’Eurostar avec un charmant accent français a fait en sorte que je ne leur en veuille pas trop). Après une rapide balade dans Soho et un petit resto (et, forcément, un petit passage devant le Bar Italia, c’est un pèlerinage obligatoire), direction l’est de l’Angleterre pour 4 jours, loin de l’agitation londonienne. Au menu : balade, pubs et glande.

 Avant d’évoquer un peu le séjour anglais, j’aimerais faire une petite digression : que tous les français qui se plaignent de la SNCF regardent un petit peu ce qui se fait à l’étranger. Plus de 19 livres pour faire un trajet aller de moins d’une demi-heure dans la banlieue de Londres, ça fait toujours mal, très mal. Sans oublier la lenteur du train due au changement de compagnie quand on se déplace un peu loin. Et pour finir, il ne faut pas oublier que cette jolie privatisation britannique n’en est pas une puisque c’est toujours l’Etat britannique qui subventionne les entreprises de transport privées, puisqu’elle n’arrive pas à joindre les deux bouts. Voilà, c’est dit !

Un petit aperçu de la verdoyante Oxford
Dieu nous observe

Il est impressionnant de voir à quel point les Charity Shops sont importants pour les anglais : dans une ville de taille modeste comme Reading, on doit pas en compter moins de dix. Tous avec des articles intéressants, voire des vêtements vintage ou des vinyles, intégrales de série… Il faut rester raisonnable ! Reading n’est peut-être pas la ville la plus excitante du monde mais ce n’est pas non plus une cité dortoir, il y a de bonnes petites adresses, pas mal de monde et quand-même, la seule attraction historique n’est pas des moindres puisqu’il s’agit des murs d’enceinte de la prison dans laquelle Oscar Wilde a été enfermé. Je ne ferais certes pas 1000 km pour voir ça mais c’est émouvant.

Le paradis du geek, Reading

La ville est super bien placée pour aller de partout en Angleterre : Bath, Oxford, Cambridge, Southampton… On a choisi la deuxième solution en raison du prix du train. Je ne me rappelais que vaguement d’Oxford mais cette ville est toujours aussi charmante, et c’est toujours aussi agréable de déambuler dans les rues (pour des pauvres comme nous, la visite du College reste beaucoup trop chère). Malheureusement, je n’ai pas pu voir de beaux étudiants anglais (roux) puisqu’on est en plein Spring Break…

St Pancras mon amour

 Voilà un séjour bien reposant comme on n’en avait pas fait depuis trop longtemps ! Comme d’habitude, je ne reviens pas en France sans plein de bouffe du pays visité, ce sont donc des beans, des jaffa cakes, des tonnes de produits Lush (on pourrait presque en manger), des cookies et des soupes de chez Mark and Spencer qui viennent alourdir notre valise…

Commentaires sur: "Sweet England… un tour du côté de Reading et d’Oxford" (3)

  1. Ah si, on en a croisé un, de beau roux! Pile poil au moment où je t'ai montré une devanture de magasin particulièrement inintéressante!

  2. Comme l’Angleterre me manque.. 🙂 Ca donne trop envie!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :