Just another WordPress.com site

Archives de mai, 2011

30 Songs Challenge #1

En surfant sur Facebook, j’ai trouvé ce jeu amusant qui consiste à poster une chanson tous les jours pendant 30 jours, en fonction de certains critères. Je vous épargne le nouvel article par jour sur le blog mais je vous trouve amusant de vous faire partager ce défi par petites bribes !

Les 10 premières chansons :

Day 01 – your favorite song :
Sans doute la question la plus ardue, étant donné que cela doit changer tous les jours. J’ai une chanson préférée pour chacun des mes groupes préférés… Mais c’est vrai que lorsque l’on me pose cette question, sans réfléchir, je pense immédiatement à Tunnels, d’Arcade Fire. C’est LA chanson épique par excellence, et la première du groupe que j’ai entendue. Même si actuellement, mes relations avec Arcade Fire sont plutôt conflictuelles, dès que j’entends Tunnels, j’oublie tout et je reviens en 2005, lors de ma découverte de Funeral. Et c’est cette chanson qui m’a donné envie de découvrir l’hiver montréalais, et rien que pour ça… elle ne peut qu’être en première place. Pendant le Neon Bible Tour, j’ai eu plusieurs crises d’asthme en live à force de sauter et de chanter en même temps ! Elle a perdu de sa force en 2010 donc je vous mets une version de 2007…



day 02 – your least favorite song
Des chansons que je déteste, j’en ai mille fois plus que des chansons que j’aime. Il m’est cependant assez facile de me remémorer les nombreuses heures de torture dans la voiture pour partir en Espagne. 14h avec Radio Trafic. Dont au moins 2h avec ce put*** de saxophone qui pue. ARG

Careless Whisper – George Michael



day 03 – a song that makes you happy 
Depuis toute petite, je pense que c’est celle là, et ça n’a pas changé. 

Cyndi Lauper – Girls just wanna have fun

day 04 – a song that makes you sad
Cette chanson est incroyable en live, elle est pleine de subtilité, de nostalgie, et je crois, profondément triste.

Bell Orchestre – Air Lines/Land Lines

day 05 – a song that reminds you of someone
Cette chanson – qui sera une belle faute de goût dans cette jolie liste- me remémore de beaux moments avec mes deux hiboux préférés pour nos traditionnelles nuits blanches d’août. Le clip, avec son David Guetta au look de clodo qui a une tête de merlan frit vaut autant le coup. Je préfère cependant vous donner le lien musical, juste pour que puissiez profiter pleinement de ce bijou.
David Guetta et Kelly Rowland – When love takes over

day 06 – a song that reminds you of somewhere
J’ai envie de dire mille lieux, j’ai surtout envie de vous décrire pleins d’endroits de l’Utah traversés en musique, mais contre toute attente, c’est de cette fameuse traversée du Pont Champlain dont je vais vous parler. Eté 2008, premier voyage hors d’Europe, je suis très malade, rien ne va très bien. Je me sens décalée, j’ai envie de rentrer chez moi pour me reposer et me soigner. Après quelques jours passés sur la rive sud de Montréal, je prends enfin mon courage à deux mains, où plutôt le bus, pour enfin retourner sur l’île de Montréal et découvrir la ville. C’est par le Pont Champlain que l’on traverse, celui qui donne à mon avis la plus belle vue de la skyline de Montréal. C’est magnifique, le ciel me parait immense, le St Laurent grandiose, j’écoute Language City de Wolf Parade, « we’re not at home, we’re not at home, we’re not at home… » est scandé mais pour la première fois depuis une semaine, je me sens bien. Rebelotte en 2010 pour la traversée dans l’autre sens direction le Vermont. Toujours en bus. Je repasse la chanson par nostalgie. Montréal c’est bien un de mes « chez moi ».
 
day 07 – a song that reminds you of a certain event
Une nuit d’été à Lyon. Une chanson qui me rappelle à la fois quelque chose et quelqu’un de marquant.
 
Donovan – Hurdy Gurdy Man

day 08 – a song that you know all the words to

Ohhhh, je connais un tas de chansons ! Mais je me rappelle avoir chanté celle là en boucle à un bébé en crise psychologique. Et ça a marché à merveille.
Grandaddy – Nature Anthem
day 09 – a song that you can dance to
S’il y a quelque chose que je déteste, c’est danser. Je ne sais pas danser. Après, s’il s’agit de faire du air guitar en bougeant les cheveux, ce serait ça :
 
The Ramones – Pet Cemetary
day 10 – a song that makes you fall asleep 
Et non pas parce qu’elle est ennuyeuse… C’est juste une chanson un peu mièvre que je trouve cependant très belle, très douce.
Camera Obscura – James

Oh et puis zut ! Parlons organisation ! Parlons Road Trip !

 Je m’étais juré d’attendre l’année prochaine pour évoquer à nouveau notre beau projet. Mais en fait, non, finalement j’ai pas envie d’attendre. C’est peut-être dans seulement un an, mais je commence à me rendre compte de l’organisation collossale qu’un tel voyage peut représenter, même en laissant beaucoup de choses au « ah, on verra bien sur place ! ». On aimerait justement bien combiner les deux, savoir ce que l’on veut voir dès le début, mais ne pas forcément savoir combien de temps on va y rester, quels détours on va faire (ou ne pas faire), juste y aller tranquillement…

 Si c’est possible pour une grande lectrice d’ouvrages de voyage comme moi ! J’en entendais parler depuis très longtemps mais j’ai enfin craqué et ai demandé au Papa Noël de l’Anniversaire de m’apporter deux des trois guides de Laurent Martrès, « Photographing the Southwest ». Autant vous dire que même avec tout le bien que j’en avais entendu, je ne m’attendais pas du tout à ça. Ces guides sont absolument géniaux ! D’ailleurs ce ne sont pas du tout des guides, c’est bien plus utile que de savoir le prix du hamburger de Monsieur Schtroumpf à Moab. Les livres recensent des centaines de lieux, connus ou complètement inédits, et même pour les lieux battus et rebattus, on a le droit à de superbes conseils pour s’éloigner des foules… Je les ai dévoré en 2 soirées, et pourtant il y a de quoi lire ! Les conseils photographiques sont également les bienvenus, mais ne constituent finalement pas l’intérêt essentiel des bouquins.

Contrairement à ce que j’avais mentionné ici, nous avons décidé que le voyage en train sera pour une prochaine fois. Nous avons pris la grande décision de faire les choses en grand, de ne pas se limiter aux arrêts de train Amtrak et de partir… sur la route ! Devant cette liberté soudaine, l’itinéraire a changé une bonne dizaine de fois, nous ne savons d’ailleurs toujours pas dans quel sens ce sera (à part qu’il doit commencer dans le Maine et finir dans l’Utah), ce qui rend la planification encore plus excitante ! Je vous rassure, je suis consciente qu’il reste encore beaucoup de temps, mais c’est juste amusant.

En bref, nous voulons aller, et dans l’ordre chronologique actuel :

La Nouvelle-Angleterre :

Maine : Bar Harbor, Acadia National Park, Portland
Massachussets : Boston

Le Centre et Sud :

Pennsylvanie : N’importe où pour découvrir la culture Amish
Caroline du Sud : Charleston, Congaree National Park
Georgie : Savannah
Caroline du Nord : Asheville, Great Smoky Mountains National Park
Tennessee : Nashville
Mississippi : Oxford et alentours
Louisiane : La Nouvelle-Orléans, les parcs Jean Laffite, Lafayette
Texas : Austin, San Antonio, Big Bend National Park, Guadalupe Mountains National Park

Petrified Forest National Park, Arizona, par Laurent Martrès

Le Sud-Ouest et les Rocheuses :

Nouveau-Mexique : Carlsbad Caverns National Park, Santa Fe, Taos
Colorado : Great Sand Dunes National Park, San Juan National Forest, Black Canyon of the Gunnison National Park, Colorado National Monument, Dinosaur National Monument
Wyoming : Grand Teton National Park, passage à Yellowstone

Les San Juan Mountains, Colorado, par Laurent Martrès

Le Pacifique :

Washington : Seattle, Olympic National Park
Oregon : Portland
Californie : Redwood National Park, Sausalito, Big Sur, Santa Barbara, Los Angeles, San Diego

Le Sud-Ouest :

Arizona : Sedona, Petrified Forest National Park, Canyon de Chelly National Monument
Utah : Canyonlands National Park, Capitol Reef National Park, Escalante State Park, Kodachrome Basin State Park, Zion National Park

False Kiva – Canyonland Ntl Park vu par Laurent Martrès

On va voir deux Océans, des forêts pluvieuses, des forêts de haute montagne, des forêts de cactus, cent déserts différents, des canyons, des missions, des plantations, des demeures « antebellum », des pandas, des falaises, des églises en adobe, des fleuves, des santiags, et je l’espère pleins d’animaux sauvages (mais pas de trop près) 

En fonction de la saison et des intempéries, l’itinéraire pourrait bien changer du tout au tout, nous laisserons ça à la météo. Nous mettons de côté les villes, à part quelques exceptions que nous mourrons de visiter depuis des années, pour laisser la part belle aux parcs nationaux. C’est aussi un calcul ($$$), entre un emplacement à 14$ et un hôtel en centre-ville à 80$, on n’hésite pas vraiment ! Après avoir « testé » les joies du camping au cours de notre voyage précédent, on s’est rendu compte que c’était l’UNIQUE logement qui nous permettait de nous immerger totalement dans la beauté des parcs nationaux. Je pense que notre voyage de l’été dernier aurait pris une physionomie bien différente si on était allés de Super 8 en Super 8. Ca va être long et fatigant, avec quelques kilomètres à tenir, mais on est prêts pour se lancer.
Quoiqu’il en soit, le voyage durera trois mois, donc on trouvera sans grande difficulté de quoi le remplir !
Promis, j’arrête à présent de vous embêter.

Nuage de Tags